Mots que j’aime – Maupassant – L’Amour dans Bel Ami

Aujourd’hui je vous partage quelques extraits de Bel-Ami de Guy de Maupassant, un roman de l’ambition, de la cupidité et de la corruption du Paris des années 1880. Mais un roman d’amour aussi avec de magnifiques lignes sur la jalousie et les tourments des sentiments.

Voici des passages que j’ai aimés, que j’aurais aimé écrire, car ils résonnent en moi d’une manière particulière, intime, presque physique.

Bonne lecture à toutes et à tous !

Guy de Maupassant – l’Amour dans Bel-Ami

Moi, quand j’aime une femme, tout disparaît du monde autour d’elle.

Voilà pourtant la seule bonne chose de la vie : l’amour ! Tenir dans ses bras une femme aimée ! Là est la limite du bonheur humain.

Il n’y a pas de bonheur comparable à la première pression des mains, quand l’une demande : « M’aimez-vous ? » et quand l’autre répond : « Oui, je t’aime. »

Moi, quand j’aime une femme, tout disparaît du monde autour d’elle.

Car les paroles d’amour, qui sont toujours les mêmes, prennent le goût des lèvres dont elles sortent.

Il lui semblait avoir pris quelque chose d’elle, l’image de son corps restée dans ses yeux et la saveur de son être moral restée en son cœur. Il demeurait sous l’obsession de son image, comme il arrive quelquefois quand on a passé des heures charmantes auprès d’un être. On dirait qu’on subit une possession étrange, intime, confuse, troublante et exquise, parce qu’elle est mystérieuse

« Je n’attends rien… je n’espère rien. Je vous aime. Quoi que vous fassiez, je vous le répéterai si souvent, avec tant de force et d’ardeur, que vous finirez bien par le comprendre. Je veux faire pénétrer en vous ma tendresse, vous la verser dans l’âme, mot par mot, heure par heure, jour par jour, de sorte qu’enfin elle vous imprègne. »

« Mariez-vous, mon ami, vous ne savez pas ce que c’est que de vivre seul, à mon âge. La solitude, aujourd’hui, m’emplit d’une angoisse horrible ; la solitude dans le logis, auprès du feu, le soir. Il me semble alors que je suis seul sur la terre, affreusement seul, mais entouré de dangers vagues, de choses inconnues et terribles ; et la cloison, qui me sépare de mon voisin que je ne connais pas, m’éloigne de lui autant que des étoiles aperçues par ma fenêtre. Une sorte de fièvre m’envahit, une fièvre de douleur et de crainte, et le silence des murs m’épouvante. Il est si profond et si triste, le silence de la chambre où l’on vit seul. Ce n’est pas seulement un silence autour du corps, mais un silence autour de l’âme, et, quand un meuble craque, on tressaille jusqu’au cœur, car aucun bruit n’est attendu dans ce morne logis. »

Guy de Maupassant – la Mort dans Bel-Ami

« La vie est une côte. Tant qu’on monte, on regarde le sommet, et on se sent heureux; mais, lorsqu’on arrive en haut, on aperçoit tout d’un coup la descente, et la fin, qui est la mort. Ça va lentement quand on monte, mais ça va vite quand on descend. A votre âge, on est joyeux. On espère tant de choses, qui n’arrivent jamais d’ailleurs. Au mien, on n’attend plus rien… que la mort. »

« La vie si courte, si longue, devient parfois insupportable.
Elle se déroule, toujours pareille, avec la mort au bout.
On ne peut ni l’arrêter, ni la changer, ni la comprendre.
Et souvent une révolte indignée vous saisit devant l’impuissance de notre effort.
Quoi que nous fassions, nous mourrons ! Quoi que nous croyions, quoi que nous pensions, quoi que nous tentions, nous mourrons.
Et il semble qu’on va mourir demain sans rien connaître encore, bien que dégoûté de tout ce qu’on connaît. Alors on se sent écrasé sous le sentiment de « l’éternelle misère de tout », de l’impuissance humaine et de la monotonie des actions. »

Le roman a été adapté au cinéma avec Robert Pattinson, Uma Thurman, Kristin Scott-Thomas.
Je ne l’ai pas vu mais la bande-annonce a l’air fidèle et prometteuse.

Belle lecture et bon visionnage !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :